mardi, octobre 23, 2007

Les Pains d' Amérique

Saviez-vous qu'il existe une Coupe du Monde de la Boulangerie?

Je le sais depuis qu'une brillante artisan boulanger minnesotane a été nommée dans l'équipe américaine qui participera a la prochaine compétition a Paris en 2008. Elle s'est distinguée en remportant l'épreuve de la baguette et du pain spécial. Autrement dit il y a, a 2 pas de chez moi, une boulangerie réputée comme l'une des meilleures de Minneapolis, qui pourrait très bientôt être l'une des meilleures au monde...

La dernière Coupe du Monde de la Boulangerie avait été remportée en 2005 par l'équipe des boulangers Américains. Je ne le savais pas non plus avant de vivre aux États-Unis. Je ne faisais pas mon pain non plus avant d'être résidente américaine. Je ne savais même pas ce qu'était un levain...

La Journée Mondiale du Pain célébrée par la blogosphère culinaire internationale grâce a l'initiative de Zorra, a été fêtée par les Etats-Unis près de 40 fois! C'est la participation la plus importante de tous les pays participants. Il n'y avait aucune compétition entre les pays, mais il me semble que ce bel engouement pour l'évènement mérite qu'on le remarque et qu'on s'intéresse de plus près au pain américain, dont on se fait souvent une idée très réduite, voire médiocre.


Mon histoire avec le pain américain a mal commencé. Elle est classique.

Les boulangeries étant rares, difficiles a trouver, et plutôt concentrées au centre des grandes villes, nous avons commencé a acheter du pain au supermarché.

Comme il est très facile de trouver un pain de mie, c'est le premier pain que nous avons goûté. Le choix n'était pas si mauvais (il y en a de bons et de qualité), mais comment s'y retrouver parmi les 50 variétés différentes? Impossible.

Au bout de 3 jours sans croûte, nos dents n'en pouvant plus de mâcher du pain comme on mâche du chewing gum, nous sommes retournes au supermarché avec la ferme intention de ne pas en ressortir sans un "vrai" pain. Nous avons acheté un "Italian Bread", qui avait bien une forme de pain, et avec un nom pareil, il ne pouvait qu'être bon. Résultat: beaucoup de mie, toujours pas de croûte (du moins selon le standard français), et un goût... industriel.

Et puis nous avons trouvé la baguette mi-cuite, a finir de cuire a la maison au four. Évidemment, après un passage au four, la croûte était enfin une vraie croûte: elle croustillait! Pour le goût, il ne faut pas être trop exigent.

Une étape était franchie: nous avions trouvé une baguette mi-cuite pouvant même être congelée (la congélation est pratique compte-tenu de éloignement des magasins), et ressemblant au standard français.

Depuis cette époque, poussée par le manque du bon pain, j'ai appris a faire mon pain au levain, j'ai arrêté avec soulagement d'acheter du pain industriel, et surtout, en même temps, j'ai trouvé les boulangers artisanaux qui m'ont appris que l'Amérique avait, comme chaque culture, son pain. Et j'ai compris un peu mieux ce qu'il était.

Le pain américain est multiple. Comme sa culture, comme sa cuisine. C'est a la fois simple et difficile a comprendre pour un Français dérouté par le très large choix qui s'offre a lui (bien plus varié qu'en France), et qui juge le bon pain a son goût bien sur, mais tout autant a la texture de sa mie et au son de sa croûte.

Justement, a cause de ces a priori, j'ai mis du temps a comprendre (voire a accepter) que la croûte n'était pas l'essentiel pour le pain américain. C'est pourtant simple. Un pain typique américain n'a pas de croûte croustillante. Il est mou au toucher. Cela ne l'empêche pas d'être beau au naturel, ou bien recouvert de cheddar, comme sur ce magnifique Irish Potatoe Bread (la première photo en haut du billet), ou de flocons d'avoine, d'oignons frits, de graines...
Et la mie? C'est étrange, il n'y a même pas de mot en anglais pour la mie. On dit "the inside", l'intérieur, ou bien "the soft part", la partie moelleuse. Pourtant, elle, elle est essentielle.

La, je devine a peu près ce que vous vous dites: bon... si ni la croûte ni la mie ne sont particulièrement distinguées, qu'est-ce que le pain américain??!!

Il n'y a pas une réponse, mais de nombreuses. Par exemple, le pain américain, le vrai, le bon, celui façonné par les artisans boulangers, pourrait être un pain riche, moelleux, savoureux, au goût caractéristique provenant de l'utilisation de la molasse ou d'un bon miel local. Ou bien, ce pourrait être un pain qui tire son origine de l'Ancien Monde, mais qui n'en est pas moins Américain.


Le pain américain, c'est: la challah juive, les tortillas mexicaines, les pains scandinaves, le pretzel allemand, l'irish soda bread irlandais, la focaccia ou la ciabatta italiennes, l'english muffin, les pitas grecques, le pain plat Lavash arménien, ou celui a base de seigle scandinave ou britannique, le pumpernickel allemand, et puis la brioche ou la baguette françaises, bien sur...

C'est aussi de nombreux pains aromatiques typiquement américains, au goût prononcé et a la texture "chewy" très appréciée du public, comme le pain aux pommes de terre, le pain aux épinards, le pain au cheddar, aux olives et au romarin, le pain au chocolat (un vrai pain, pas un gâteau), le pain aux noix de pecan, le pain a la citrouille,...

Et puis il y a les bagels, les "rolls", les hot dog ou les burger buns, les pains moulés, dont le célèbre American White Bread, et le honey whole wheat bread.

Il y a encore les spécialités régionales que l'on découvre en voyageant a travers toute l'Amerique, comme les pains indiens (les pains des indiens natifs américains), enrichis au lard dans le sud-ouest des États-Unis ou, au Minnesota, le pain au riz sauvage ou celui a la cardamome qui rappelle l'influence importante des scandinaves.

Et bien d'autres encore, la liste est fort longue!

Malgré les idées reçues, les Americains sont de vrais boulangers. Ce n'est pas parce qu'ils ne consomment pas forcement une croûte bien dorée et croustillante tous les jours qu'ils ne savent pas faire ni apprécier. Ils ont le savoir-faire; sont même les champions du monde de la Boulangerie devant les Français ;-) C'est dommage qu'ils soient si peu nombreux...

Avec Marie, j'ai eu la chance de rencontrer des passionnés du pain lors d'une fête du pain organisée par le Mill City Museum (le musée de la minoterie), a Minneapolis. Voici en images, un tout petit aperçu de la variété des pains américains, quelques recettes partagées par des passionnés, et a la fin un cadeau, une surprise, que j'ai eu le privilège de rapporter a la maison ce jour-la.

La plupart des boulangeries de Minneapolis et sa jumelle Saint Paul étaient présentes au salon du pain du Mill City Museum. De très nombreux échantillons même des pains entiers étaient offerts au public. Le but était de faire découvrir. Tout était gratuit.
A coté des professionnels particulièrement accueillants, qui présentaient leur pain avec beaucoup d'humilité, des passionnés membre du "Saint Paul Bread Club" avaient organisé plusieurs démonstrations comme ici, celle du Stollen Allemand.



Nous avons aussi assisté a un atelier sur la Challah, un pain très populaire aux États-Unis. Ici, il s'agit d'une Sabbat Challah, une Challah de fête. Elle est composée de deux Challahs tressées et superposées. J'ai rapporté la recette avec moi, je la publierai très prochainement. Elle donne une challah de caractère et aux excellentes qualités de conservation.

Surprise et joie de retrouver une brioche avec laquelle j'ai participé au KKVKVK de Sandra l'hiver dernier, dont le thème était le gâteau des rois. Cette brioche décorée de sprinkles jaunes, verts et violets est le King Cake de New Orleans.

Je n'en avais jamais vu "pour de vrai". C'est formidable de voyager grâce au pain! La pâte roulée renferme une garniture. Je vous promets la recette pour la prochaine fête de l'Epiphanie: elle est ICI (clic).

Nous sommes arrivées pour la démonstration du glaçage, puis de la décoration. La brioche avait été préparée a l'avance.

Un autre style, une autre recette partagée par une femme, boulangère amateur et membre de l'association de Saint Paul: les Burgers Buns.

La démonstration permet de voir quelle consistance la pâte doit avoir. C'est le plus important a connaître quand on fait du pain.

J'ai aussi rapporté la recette. Je l'ai testée de nombreuses fois depuis, et elle est excellente. Ci-dessous, mon produit fini. La recette est par ici.

Et puis en vrac: les petits pains mexicains:

De magnifiques pains levés dans un banneton:




A la fin du salon, Marie et moi avons eu la chance de rencontrer une journaliste passionnée, Kim Ode. A force de discuter avec les boulangers, nous sommes arrivées trop tard pour assister a sa démonstration. Le salon fermait ses portes. Cependant, nous avons pu parler avec elle de la manière de faire du pain comme "avant", mais avec des ingrédients de meilleure qualité et des saveurs plus audacieuses qu'auparavant. Elle nous a donne un pain a chacune. Le voici:

Et un très beau cadeau, celui-ci:

J'ai rapporté ce morceau de pâte dans ma cuisine avec toutes les précautions du monde. Je l'ai protégé du froid, des rayons directs du soleil, des courants d'air. J'étais tellement fébrile que j'ai même cru a un moment l'avoir jeté par inadvertance. A force de le protéger, je ne savais plus ou je l'avais rangé!

Je l'ai nourri tout de suite en arrivant a la maison. Une demi-journée plus tard, voila ce que cela a donné:

Certains ont deviné de quoi il s'agit?

C'est un levain naturel, particulièrement épais, et peu banal. Il a été créé par le président de l'association du pain de Saint Paul. Il est nourri a la farine blanche, a la farine de seigle et au vinaigre de cidre.

Pourquoi tant d'enthousiasme alors que j'ai, depuis 2 ans, mon propre levain qui est très efficace et donne un pain excellent?

Petit rappel pour commencer: le levain naturel est obtenu a partir de la fermentation des cellules de levure contenues naturellement dans la farine. C'est le plus ancien agent levant de l'histoire du pain (il date de l'Egypte antique), et l'unique jusqu'à la découverte d'autres agents levants au 17eme siècle.

Il est vivant et ne survit que si il est nourri ou "rafraîchi" régulièrement, et s'il est conservé dans de bonnes conditions. Son goût et sa force se développent avec le temps.
En clair, le levain est une levure faite "maison", et vivante tant qu'on en prend soin. Et il donne les meilleurs pain au monde!

Ce levain-ci a... 19 ans d'âge.

Quand, a l'issue de notre rencontre, Kim m'a proposé de partager son levain, je ne sais plus ce qui m'a le plus émue: avoir la chance d'utiliser et de goûter ce levain, ou bien la générosité spontanée de sa propriétaire qui avait certainement reconnu une passionnée.

Le partage en toute simplicité, a l'image du pain, semble avoir été le maître-mot de cette Fête. Une belle réussite.

Pain au Levain aux Figues, réalisé a partir du levain du "Saint Paul Bread Club".

Sur les conseils de Kim Ode, j'ai testé le levain sur un pain aromatique contenant des éléments particulièrement lourds. J'ai choisi les figues. J'ai utilise la recette de base de mon pain au levain (ici), a laquelle j'ai ajoute une poignée de figues sèches coupées en morceaux, quelques graines de tournesol et les zestes d'un petit citron. Un tout petit peu plus d'eau car ce levain est plus épais que le mien.

Aucun souci, cela a fonctionné. Le goût est bien différent de celui de mon levain, c'est intéressant.

Ce levain et le mien, plus jeune, n'ont pas fini de me surprendre. Si eux sont naturels, je n'ai jamais l'impression que la réussite d'un pain le soit, aussi simple soit-il de faire du pain, et je suis a chaque fois émerveillée par ma croute a la sortie du four...
Cette satisfaction indescriptible de faire son propre pain est un vrai mystère!


Connaissez-vous les pains américains?
Qu'en pensez-vous?

48 commentaires:

barbichounette a dit…

Quel choix !!!!
Bizzzzzzzzzz
Barbichounette

Fidji a dit…

Merci pour ce très beau billet,
j'ai été au salon Europain en 2005,
il y a un album photo sur mon blog avec les réalisations des différents pays y participant.
Génial d'avoir hérité d'un levain !!!
et @ bientôt pour découvrir les recettes rapportées...
biz

Tiuscha a dit…

Très joli panorama des pains, en effet on a toujours en image le chewy blanc (celui du club sandwich) et les buns ou bagels... mais quelle diversité évidente quand le gros des Etats Unis est issue d'une longue tradition céréalière... En tout cas j'ai dégusté ton billet avec intérêt !

MarieSouricette a dit…

bouhouhouhou.....

MarieSouricette a dit…

Bon maintenant que je me suis reprise je peux dire "alors là chapeau!" En quelques (!) lignes j'ai revécu cette super journée... Merci de l'avoir mise avec un peu de retard!!!
Et ton pain aux figues et bien que dire?... Miam!
Mon expérience du pain américain c'est un peu la logique: dans les grandes distributions, les sandwich bon marché etc... il était vraiment pas bon, "chewy" et sans gout, mais dans certaines boulangeries, quelle qualité et quelles variétés! C'est un peu pareil en France non? Et puis c'est caractéristique des Etats-Unis, le pays des extremes: on y trouve le pire et le meilleur....

bergeou a dit…

Je ne connais pas les pains américains mais je suis sûr qu'il doit y en avoir de délicieux même s'ils ne correspondent pas à nos standards.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Une superbe journée... Que de belles choses!

J'adore les pains américains, surtout la Challah, les Bagels, les Hot Dof Rolls et les Burger Buns!!! Mais il y en a tellement que j'apprécie beaucoup...

Bises,

Rosa

Marie-Thé a dit…

Moi je dis "Chapeau" pour ton billet et pour tous ces pains tous aussi beaux les uns que les autres et certainement très goûteux !

Requia a dit…

Ayé je suis convaincue, je vais me lancer dans le levain. Cela fait un bail que je veut le faire mais manque de temps, etc. Maintenant que je ne trouve plus une seule boulangerie correcte et que je me suis lancée dans la boulange, c'est forcément la prochaine étape.
Bises.

Marie Pk a dit…

Un billet qui m'a absolument interessé :-).La fabrication du pain rend généreux et pousse au partage. Bravo et merci.

Papilles et Pupilles a dit…

Quel magnifique billet. C'est passionnant. Je ne suis pas allée plus loin que le levain liquide ou le levain fermentescible.

stef a dit…

Quel billet passionnant acr la boulangerie m'intéresse de plus en plus. Comment fais-tu ton propre levain?
merciiii

lorette a dit…

quel billet ! C très complet. Merci.

Cerise a dit…

Trés instructif, ton article....
J'adore le pain, mais je préfère m'en passer s'il est médiocre!

Fabi a dit…

ohlalalala !!! c'est beau beau beau et en plus tout à l'air bon. Demain je fais la recette des buns, ce week-end j'ai fait le gâteau aux carottes (super) il faut avouer que je n'ai pas réalisé la déco (pas le temps), on me réclame la recette que je vais largement diffuser. Utilises-tu un robot ou "l'huile de coude" pour pétrir le pain et le reste...
A bientôt,

Beah a dit…

Passionnant ton article et frustrant pour moi qui n'aie toujours pas repris mon levain. Il faut dire que je suis perplexe au sujet de la farine, j'ai trouvé de la farine de blé entier et je me demande si c'est la même chose que la farine complète, à ce rythme-là je ne suis pas arrivée...

Lilinath a dit…

Je te félicite et te remercie pour ce beau et intéressant reportage sur le Pain,.....J'adore le Pain!

Lolotte a dit…

Tres tres instructif! Et le pain de mie americain est vraiment infect parce que meme l'anglais industriel est bien meilleur! Par contre, comment as-tu pu avoir/faire du levain frais? Parce que je suis incapable de travailler avec la levure seche! Sinon j'aime beaucoup les sourdough et les pecan raisin bread ou toutes ces sortes de "gros pains", les livres francaises quoi (et le pumpernickel!)...Bisous.

poutchi a dit…

Bravo pour ce billet, terriblement complet et intéressant !
le pain "à croute" est en effet ce qui me manque le plus aux USA, mais je me dis que ça ne dure pas et que j'en retrouve à chaque fois ue je rentre en Belgique !

~marion~ a dit…

Eh beh, si j'avais su ce qu'il m'en coûterai de réveiller la bête bloggeuse qui sommeillait en toi ! ;) Ce billet est magnifique, je n'ai jamais vu autant de pains différents ! Mon préféré ? Celui que tu as réalisé avec le levain de 19 ans d'âge, incredible but true !!
Merci pour ce beau récapitulatif, c'était captivant. Je viens justement d'essayer de faire ma première baguette, verdic demain matin au p'tit dèj !

confituremaison a dit…

Barbichounette: Oh oui, c'est enorme!

Fidji: Merci a toi pour les photos! Tu iras en 2008? J'adorerais...Pour le levain, c'etait fou!

Tiusha: Tout a fait! Le musee de la minoterie ou s'est deroule le salon te plairait beaucoup!

Mariesouricette: Bouhouhouhouuuuuu!
Ca me fait penser que je dois aller gouter ton fameux sandwich chicken/spinach ;-)

Bergeou: Yes! Le pain irish soda bread aux pommes de terre par exemple est completement insolite pour nous, et il est geant!

Rosa: J'ai encore pense a toi en faisant ce billet! Tu en as deja testes beaucoup!

Marie-The: Merci beaucoup :)))

Requia: Yahoooooooooooooooooo!!!

Marie pk: Voui! Et ca fait du bien! Merci beaucoup :)))

P&P: Merci Anne! Je n'ai pas eu l'occasion d'essayer le levain fermentiscible encore. J'aimerais bien savoir ce que ca donne en gout.

Stef: Merci beaucoup :))) Je vais refaire un levain, et je mettrai la recette sur le blog. Tu peux trouver une recette chez Papilles et pupilles, et une chez Cuisine Guilaine, notamment.

Lorette: De rien ;-)

Cerise: Tu as bien raison! Un mauvais pain, ca te coupe l'appetit!

Fabi: Genial que tu aies aimer le carot cake! Les buns sont delicieux; on les mange a la sortie du four (ou presque), juste beurres... apres, y'en a plus pour les burgers ;-)
Alors, huile de coude ou esclave?
Les 2 en fait!
Le pain au levain, je le fais a present au robot petrisseur en 3 minutes, c'est genial, je fais 2 pains a la suite une fois par semaine (je congele), je n'ai pas a y revenir comme ca. Le robot me fait gagner beaucoup de temps et energie. Je continue a faire du pain au levain a la main quand j'apprends aux copines a en faire. Je fais le 1er pain au robot petrisseur, puis le second a la main. Je petris de 10 a 15 minutes, c'est assez. Le resultat: j'ai 2 memes pains a la sortie du four. Cool, non ;-)
Pour le reste, comme les buns, c'est egal. Ceux qui sont en photo dans le billet, je les ai faits chez mes parents cet ete en France, sans robot. C'est bien plus facile a faire que le pain au levain; presque aussi rapide qu'au robot, puisque tu ne petris pas vraiment, tu melanges seulement.
Bonne boulange!

Beah: Pas facile! Les farines sont differentes. J'utilise la whole wheat flour comme farine complete. Sinon, toujours de la "unbleached" pour la blanche.. J'ai essaye la farine blanche speciale bread recemment... meme resultat que la farine ordinaire.

Lilinath: Alors, on est 2 ;-) Merci!!!

Lolotte: Apres ce que tu viens d'enumerer, ca y est, j'ai faim!
Je vais faire un levain pour le publier, ce sera plus simple. Mon premier levain m'a ete offert par celui qui m'a transmis sa passion. J'avais commence a en faire un au meme moment, sachant que j'allais me lancer tres prochainement. Les 2 donnaient les memes resultats; je n'en ai garde qu'un. J'y tiens beaucoup d'ailleurs!

Poutchi: Pareil que toi, j'aime beaucoup la croute! Et effectivement, elle manque au bout d'un moment ;-)

Marion: Merci!!! T'as vu ca ;-) Alors, la baguette? TA baguette? Tu nous diras?

missval a dit…

Pour moi qui me lance dans la boulange, tes billets sont super instructifs et passionnants!! Je vais également tenter de faire mon levain. merci pour tous tes conseils en tous cas!

Hélène a dit…

Ah le levain, en image je comprends mieux...car moi qui ne suis pas très boulange, "nourrir son levain" ou "le laisser en garde pendant les vacances", j'avais un peu de mal à saisir. Merci encore pour ce billet, j'ai appris beaucoup sur le pain au USA et le levain.
Bises

lili63 a dit…

le voila donc le fameux levain adopté !
as tu appris la recette du stollen , car si oui , cela m'interesse .
Merci par avance .

ManueB a dit…

Impressionnant ces pains !!!!
Un levain qui a 19 ans, est-ce possible ? Incroyable !

Fabi a dit…

Hello, merci pour toutes ces précisions, ton robot est de quelle marque, je vais surement en commander un au Père Noël et j'aimerais bien avoir l'avis d'utilisatrice et de "boulangères" ;
la machine à pain ne m'intéresse pas, je veux voir mon pain cuire dans le four ;-)
a+

Chrystel a dit…

Ton billet est tout à fait magnifique. J'ai adoré. Et tu me donnes encore plus envie de découvrir ce pays.
bisous
Chrys

confituremaison a dit…

Missval: You are welcome :)))

Helene: En effet, pas facile comme ca d'imaginer que l'on puisse tenir autant a une levure!!! Comme disait Fabienne, certains ont un chien, d'autres un levain ;-))

Lili63: Je l'ai!

Manueb: J'ai eu la meme reaction que toi !

Fabi: J'ai un kitchenaid, moyennement puissant, et ca va tres bien pour la pate a pain. J'ai le modele fixe, pas celui qui bascule en arriere. Je prefere; ca prend moins de place dans la cuisine. J'aime beaucoup. C'est tres pratique. Les blancs en neige, certaines pates a brioche, les cookies, c'est lui qui fait, et il le fait tres bien. Pour la patisserie, c'est genial. Je vais m'acheter les accessoires comme le hachoir petit a petit. A+

Chrystel: Merci beaucoup :)))

eva a dit…

Tout un programme ! Quand je suis à l'étranger, ma petite boulangerie finit toujours par me manquer un peu .... Je suis contente de savoir que tu as de si bons fournisseurs près de chez toi ...

ahh, les bagels !

Anonyme a dit…

encore une merveille, je meurs d'envie de déguster tes pains un jour...
kashyle

Fabi a dit…

J'en rêve déjà du Kitchenaid; mon vieux "Rondo 2500 Seb" chauffe quand il travaille un peu trop... merci pour tes précisions.
A bientôt, j'ai hâte de lire ton prochain billet, le blog me tente bcp mais comment faire ??? je m'imagine en devenir "accro" et y passer trop de temps, comment faites-vous, vous les bloggeuses ?
Bon après-midi à toi, moi je vais me coucher.

mickymath a dit…

merci pour ton compliment ,c'est gentil!! quel super billet et que de superbes photos!! j'adore voir tous ces pains!! biiiises micky

izou a dit…

Merci pour ce superbe reportage,je n'ai pas encore tenté l'aventure du levain,mais tu m'a donné envie de me lancer.
Pour répondre à ta question,je suis en Guadeloupe ce qui explique l'heure de publication de mes messages.Il y a visiblement une heure de décalage entre le Minesota et la Guadeloupe.
Bonne soirée voisine!!:-)

Doria a dit…

Que de pains !!!! ils sont tous aussi beaux les uns que les autres.
Bisous et bonne journée, Doria

samania a dit…

C'est le genre de journée à laquelle je participerai volontiers!
Ce bout de levain, ohlala!
Tu l'as bien utilisé et ce pain est trop beau.

shinobi a dit…

et ben non je savais pas ! mais maintenant j'ai faim!!

$ha a dit…

Ben c'est vrai quoi! Je ne vois pas pourquoi le pain français serait meilleur!
Je ne connaissais que le concours du meilleur croissant lol! J'ai vu ça sur une boulangerie à Paris.
Tu me rappelles des souvenirs avec ce billet... Les bagels en tout genre, le pain de mie nature, complet, au cinnamon, une baguette française que la personne qui m'hébergeait était fière de ramener! Des ciabattas... Et voilà je n'ai pu goûter que ça!!!
Et puis avec ces réalisations... tu me tentes!!
Merci pour ce billet!

Hélène (Cannes) a dit…

Honte à toi si tu perds ce levain quasi-préhistorique avant que je vienne le photographier, l'essayer et le goûter en vrai ! ;o)))
ET puis je veux les goûter tous, ces pains ...
Ah, j'ai bien eu l'excellente nouvelle du vol direct; le site etait récalcitrant avant-hier mais je l'ai gardé ! J'y repasserai !
Gros bisous et bonne fin de semaine
Hélène

Sandra Avital a dit…

tu imagines bien combien ton billet me parle!! Lorsqu'il y a 2 ans, je me suis lancée à coprs perdu dans la boulange, j'avais aussi à l'esprit cette image un peu chauvine de la France, pays du bon pain et de variété.. et puis j'ai commencé à boulanger, tester, affiner mes recherches, fouiller le net et je suis tombée de haut et d'emerveillement devant la quantité et la diversité des pains du monde: Italie, Suisse, Allemagne entre autres avec les dizaines et dizaines de pains de goût et de forme différents. J'ai appris qu'au Mexique, il n'y avait pas que la tortilla mais aussi des bollilos, qu'au Vietnam le sandwich le plus populaire est réalisé avec un dérivé de notre mini-baguette et surtout j'ai appris que les Etats Unis possédaient un des levains les plus complexes et savoureux, le san francisco sourdough. Je connaissais bien sûr toutes les variétés de pains aux US que tu nous présentes, car encore une chose que j'ai apprise en 2 ans, les américains que les français adorent critiquer en les présentant comme des cow boys à burger s'investissent enormement dans la boulange et c'est chez eux que j'ai trouvé et que je trouve encore les techniques, les gestes en video, les livres hyper documentés précis et riches.. je n'ai trouvé encore aucun equivalent français: un comble non?

inoule a dit…

En fait le melting pot culturel entraîne forcément cette grande diversité de pains !!!
Super billet vraiment très intéressant !
Moi aussi j'aime faire le pain... Mon grand-père était boulanger, j'ai l'impression d'un continuité...

Merci

Chrystel a dit…

Vanessa, si tu as un moment, passes chez moi. Quelque chose t'attend !!
grosses bises
Chrys

ooishigal a dit…

c'est génial ce partage du levain, 19 ans d'âge c'est fou!

verO a dit…

Je reste bouche bée après avoir lu ton billet. Bravo ! Magnifiquement écrit.
Je fais souvent mon pain et la tresse du dimanche. Mais je n'ai pas de levain "maison". J'utilise de la levure fraiche de boulangerie que je "réveille" avec un peu de sucre et de farine pendant quelques heures. Ensuite je pétris.
Quand tu auras publié la recette de ton levain, j'essayerai.
Je t'embrasse
verO

guylaine a dit…

J'avais loupé ce billet ! La chance que tu as, j'aurais bien aimé moi aussi avoir de ce levain d'autant plus que le mien qui avait 2 ans et demi est mort, je n'ai pas compris pourquoi ! Alors 19 ans là je suis épatée ! Tu ne peux pas m'en envoyer un peu par la poste ? je rigole !
Ton pain est superbe !
J'ai testé ta compote de pommes et avec le reste je m'en suis servie pour mettre au fond de ma tarte aux pommes faite hier, un pur délice ! je vais en parler demain sur mon blog !
Je suis vraiment admirative de tes pains ! Moi pour le moment je fonctionne avec la MAP depuis que Prosper m'a quitté, lol ! Bises !

Miss Diane a dit…

Vraiment, tu nous en a mis plein la vue! Moi qui ne fait pas de pain, je suis épatée par tant de connaissances sur la chose. BRAVO!

mimosa a dit…

excellent ce billet! je ne connaissais honnêtement que les pains à hot dog que j'adore (et dont je n'arrive pas à retrouver le goût malgré de nombreux essais!)et quelques autres mais je n'imaginais pas un tel choix..de pain sans croûte ;-)

Mamzelle Gwen a dit…

Très instructif ! A force d'en avoir tous les jours à sa table, on oublie quelle aventure merveilleuse est la réalisation du pain.

Clan a dit…

Pour en avoir fait de mes tites mimines, je dirais que je comprends la satisfaction d'un pain agréablement ventru, exalant ses parfums et son caractère, se jouant du temps en se bonnifiant comme un grand cru. Tes mots sont justes et touchants...
Quelle passion.